Le regard d’Anya, étudiante, sur sa première Marche pour la Vie

Le regard d’Anya, étudiante, sur sa première Marche pour la Vie

Print Friendly, PDF & Email

Note de la rédaction : Cela fait 41 ans que la Cour Suprême des États-Unis a légalisé l’avortement – c’est-à-dire, en clair, le meurtre d’un bébé avant la naissance.

Une telle barbarie est autorisée dans plusieurs dizaines de pays, essentiellement en Orient non-chrétien (Chine, Corée du Nord, Singapour, Vietnam…) et dans l’Europe post-chrétienne (Pays-Bas, Suède, France, Espagne…), ainsi qu’en Amérique.

Pourquoi donc aux États-Unis et au Canada ? Dans l’effervescence de la contre-culture des années 60 et des politiques malsaines qui en ont découlé, l’arrêt Roe V. Wade [arrêt rendu en 1973 par la Cour Suprême reconnaissant l’avortement comme un droit constitutionnel] est un exemple typique.  Comment un petit groupe de gens déterminés a-t-il réussi à imposer sa volonté sur une nation entière ? (Il y a d’autres exemples, comme l’Allemagne nazie ou la Chine maoïste, mais nous nous écartons du sujet).

En 1973, personne ne pouvait présager de ce que serait le monde de 2014. Plus de 50 millions de vies ont été liquidées. Des familles ont volé en éclats, et dans de nombreux cas, n’ont pas réussi à se construire – contaminées par l’immoralité des media qui vendent leur âme à l’industrie du porno, ce dernier ayant rapidement pris le contrôle d’Hollywood.

De jeunes Américains sont obligés de vivre dans un monde de bestialité à l’état brut. Alors, il n’est pas surprenant que ce soit eux qui déferlent dans les Marches pour la Vie, en plein essor,  en affirmant que leur génération mettra fin à l’avortement.

Anya Proctor est une étudiante de 20 ans qui a participé pour la première fois cette année à la Marche pour la Vie à Washington. Elle a fait le voyage du sud de la Géorgie, en autocar, pendant 9 heures. Puis elle a marché dans le froid glacial, au milieu de l’énorme foule des manifestants pacifiques.

Dans son trajet du retour, au milieu de la nuit, Anya a consigné ses impressions pour le magazine Regina.

anya3

J’ai été très impressionnée par la majesté de Washington et émerveillée par les citations chrétiennes inscrites sur beaucoup de bâtiments. J’ai senti que ce que nous étions en train de faire était vraiment important et pouvait être réellement efficace.

anya5

BONNE COMPAGNIE: Pendant la Marche, j’étais en bonne compagnie. Trop souvent dans ma vie, je me suis retrouvée parmi des gens qui ne respectait pas ma Foi ou qui la méprisait, me décourageant de croire en mon propre avenir et en la progression du Bien dans le monde.

_MG_2256

SE BATTRE POUR LA BONNE CAUSE: Cette foule immense pleine de jeunes qui ont la Foi a fait vibrer mon âme. Je me suis rendu compte qu’il y avait des gens qui partageaient mes croyances. Bien que le christianisme, et en particulier le catholicisme, soit fragilisé et pris pour cible, il existe des gens bons et spirituels qui croient profondément en lui et se battent pour la bonne cause.

anya14

ÉNORME FOULE, ÉNORME ESPÉRANCE: Les gens de la Marche pour la Vie portaient une immense espérance. Ils parlaient de soutenir le bon combat, ils parlaient du génocide des enfants à naître – le péché que c’était – et la douleur que cela causait à tout le monde. Ils parlaient de la valeur inestimable de chaque vie donnée par Dieu. Et ils parlaient de la rédemption qui nous est offerte en espérance.

anya7

CE QUE J’AI ENTENDU M’A TELLEMENT RASSURÉE : Les gens qui ont pris la parole ont bien exprimé le fait que la fin de l’avortement était quelque chose d’accessible, qu’ils avaient confiance. La science a maintenant prouvé que le fœtus ressentait la douleur. Le cours des choses finira par s’inverser quand cette prise de conscience se généralisera.

anya16

ANIMÉE MAIS RESPECTUEUSE: La Marche était animée mais respectueuse. Sans désordre, sans haine, mais au contraire pleine d’amour. Il y avait des groupes qui venaient de nombreuses universités, catholiques ou non, des séminaristes, des religieuses. Il y avait aussi des tas de jeunes avec des pancartes : « Nous sommes la génération pro-vie » et « Nous voulons une culture de vie ».

anya13

LE MOUVEMENT PRO-VIE N’EST PAS SEULEMENT UNE CAUSE CATHOLIQUE MAIS UNE CAUSE HUMAINE: Le mal que cause l’avortement est facile à deviner. Pas besoin d’être chrétien pour comprendre que c’est une monstruosité, et beaucoup de gens ici parlaient d’œcuménisme. Se retrouver ensemble sur ce problème est une bonne chose, mais j’ai été frappée par un groupe qui priait pendant qu’il marchait, un groupe évidemment catholique. Il représentait pour moi le pouvoir de l’Église. Parce qu’elle est divinement instruite et qu’elle est le véritable sanctuaire du Christ sur Terre, l’Église émet une aura incomparable. Quand vous voyez de vrais représentants du Christ, vous savez juste que ce sont des gens d’exception. Les voir me fait me sentir comme à la maison.

AND THEY WERE FREE -- FREE FROM THE JUDGMENT OF THE WORLD AND STRONG ENOUGH TO FIGHT FOR JUSTICE: The Catholics, the youth, and the immensity of the crowds were inspiring. I know young people hunger for truth. Too many stray from the Church because they think it’s restrictive, but the truth is it sets you free. The presence of believers was substantial. And they were free—free from the judgment of the world and strong enough to fight for justice.

ET ILS ÉTAIENT LIBRES – LIBRES DU JUGEMENT DU MONDE ET SUFFISAMMENT FORTS POUR SE BATTRE POUR LA JUSTICE: Les catholiques, la jeunesse et l’immensité des foules ont été pour moi une source d’inspiration. Je connais des jeunes qui ont soif de vérité. Beaucoup trop s’éloignent de l’Église parce qu’ils pensent qu’elle est contraignante, mais la vérité est qu’elle vous rend libre. La présence de croyants était considérable. Et ils étaient libres – libres du jugement du monde et suffisamment forts pour se battre pour la justice.

anya10

LE BIEN L’EMPORTE: Des milliers et des milliers de gens ont prouvé que le Bien prévalait toujours. Ils l’ont prouvé au Gouvernement, ils l’ont prouvé au pays et au monde. Ce qui importe pour ma Foi intime, ils me l’ont prouvé. Dans ce monde où beaucoup de choses se font contre le Christ, ils ont rétabli l’espoir en moi. J’ai réalisé que je ne devais pas perdre courage comme cela m’arrive souvent. Il y a encore beaucoup de bonnes choses dans le monde.

anya4

CE QUE L’HOMME A DIT DANS L’AUTOCAR: Au retour, tandis que nous roulions dans la nuit glacée sur l’Interstate [autoroute traversant plusieurs États], un homme dans mon autocar a dit : «Tous ces gens qui viennent de tout le pays, qui ne se connaissent pas du tout et qui se battent ensemble pour ce qui est juste, c’est exaltant ! » Et il avait raison.

TOUS CES GENS QUI VIENNENT DE TOUT LE PAYS ET QUI SE BATTENT ENSEMBLE POUR CE QUI EST JUSTE, C’EST EXALTANT ! : J’ai été étonnée de voir autant d’adolescents et de jeunes participer fièrement à cette Marche. J’ai même entendu des gens dire qu’ils n’avaient jamais vu autant de jeunes à une marche pro-vie.

Comments

comments

No Comments

Post A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.