Un génocide catholique méconnu

Un génocide catholique méconnu

Print Friendly, PDF & Email

Jim Morlino, réalisateur catholique et président de Navis Pictures, une société innovante basée dans le Connecticut, présente à Meghan Ferrara pour Regina Magazine son film La Guerre de Vendée.

Par Meghan Ferrara

Jim Morlino se souvient : “Un ami m’a suggéré : ‘Pourquoi ne tournerais-tu pas un film sur la guerre de Vendée?’. « Et j’ai répondu, ’La quoi ?’ Je n’avais jamais entendu parlé de ça ; je n’avais aucune idée de ce dont il parlait. Il s’agissait d’une période de l’histoire et d’un évènement qui m’avaient échappé. »

La guerre de Vendée (1793 à 1796) fut une rébellion armée contre les troupes des Républicains français qui entraina le massacre général de plus de 100 000 catholiques – hommes, femmes et enfants – dans l’ouest de la France. Illustration moderne du révisionnisme, cet effroyable génocide fut complètement passé sous silence dans l’histoire de France, et en fait jusqu’à récemment, nié par le gouvernement français.

MESSE AVANT LA BATAILLE: de jeunes comédiens rejouent la coutume répandue dans l’Armée Catholique consistant à être entendus en confession, assister à la messe et se consacrer au Cœur Sacré de Marie, avant de partir aux combats.

Le film de Morlino bénéficie d’une excellente bande originale, composé par Kevin Kaska, qui offrit ses talents après avoir assisté à la projection du film Sainte Bernadette de Lourdes, de Navis Pictures. Le film a recueilli de nombreuses récompenses, dont celle de Meilleur Film pour Jeunes Publics au Festival International du Film Catholique Mirabile Dictu en 2012.

Suite au bon accueil que le film reçut, Jim fut invité à travailler sur La Rébellion Cachée (The Hidden Rebellion), un documentaire consacré à La Guerre de Vendée. Ceci offrit ainsi à Jim et à sa femme l’opportunité de se rendre en France pour la première fois. Parmi les expériences de Morlino, celles qui l’ont le plus marquées furent de pouvoir observer les comédiens incarnant les grandes batailles de la guerre de Vendée, et de rencontrer l’historien Renald Secher, ainsi que les descendants de Jacques Cathelineau et Henri de la Rochejaquelein.

Une invitation à contribuer au financement d’un nouveau long métrage documentaire sur la guerre de Vendée – La Rébellion Cachée.
Jeunes comédiens

TOUS LES ACTEURS RECRUTES DANS LES FILMS DE NAVIS PICTURES SONT DE JEUNES CATHOLIQUES COMEDIENS AMATEURS.

« Il y a quelque chose d’intrinsèquement beau et d’inestimable dans le fait de saisir et célébrer la créativité de jeunes gens, et les voir offrir leurs talents à Dieu et à Notre Dame,” explique Morlino, qui ajoute, « En fait, à la base, j’aime les enfants. J’aime les miens et, par extension, nous recevons une grâce avec ce groupe d’autres enfants catholiques issus de familles qui partagent notre philosophie.»

Jim décrit ses jeunes comédiens comme respectueux, attentifs et cultivés.

« Je trouve que ces jeunes personnes sont des acteurs naturels. Quand je suivais des cours d’interprétation, il nous était souvent demandé de nous réapproprier des éléments de notre jeunesse, tels que notre innocence et nos capacités émotionnelles, pour les mettre en scène. Je me suis rendu compte que souvent ces enfants maitrisent ces bases. Ils n’utilisent aucun artifice, comme le font les adultes. »

Ce qui s’est passé en Vendée

Après nous être intéressés aux coulisses de La Guerre de Vendée, notre entrevue s’est naturellement poursuivie sur les évènements historiques qui ont inspiré le film.

LA VENDÉE PRÉ-RÉVOLUTIONNAIRE: « Il s’agissait de gens pauvres mais heureux, qui, pour la plupart comme à travers toute l’Europe de l’Ouest, vivaient d’agriculture de subsistance. L’Eglise fournissait une aide spirituelle à ces agriculteurs et au peuple de France, en gérant les hôpitaux et les écoles, en plus d’aider les nécessiteux. »

Contrairement à l’opinion dominante, « la Révolution n’a pas été un soulèvement populaire général contre les abus de la monarchie et une église corrompue. Et la résistance ne s’est pas limitée à la Vendée ou la Bretagne. Des révoltes similaires ont eu lieu à travers toute la France, » rappelle Morlino.

L’EMBLEME DU MOUVEMENT CONTRE-REVOLUTIONNAIRE CATHOLIQUE ETAIT LE SACRE-CŒUR DE JESUS, dont la dévotion débuta 70 ans avant la Révolution, avec les prêches de St. Louis-Marie Grignion de Montfort.

Les gens avaient la foi du charbonnier et un immense respect pour les prêtres et religieuses qui leur avaient fait connaître le Christ. Ils avaient également une grande dévotion envers Notre Dame et au rosaire. De nombreux soldats avaient un chapelet dans leur paquetage et leur devise était “Pour Dieu et le Roi ». Cela leur rappelait qu’ils combattaient pour les droits de Dieu et les leurs.

Honneur & diginité

SCENE DE BATAILLE : comment les soldats catholiques pouvaient-ils à la fois se battre pour défendre leurs valeurs catholiques, et y rester fidèles ?

Jim précisa qu’en dépit des horribles efforts des Colonnes Infernales pour annihiler toute résistance à la Révolution et éliminer la population catholique, les soldats vendéens se conduisirent avec dignité et honneur.

« Les architectes de la Révolution Française savaient exactement ce que leurs généraux faisaient, ainsi que l’atteste la documentation disponible aux Archives Nationales. » Combattant avec habileté et utilisant leur connaissance du terrain à leur avantage, les Vendéens ne manquèrent pas non plus de traiter humainement les soldats républicains capturés, même lorsque cela pouvait être dificile.

A une occasion, alors que ses soldats voulaient se venger sur des soldats républicains, Louis d’Elbée les enjoint à réciter le Notre Père. Prononçant les mots « pardonnez-nous nos offenses », la colère des Vendéens se dissipa et ils abandonnèrent leur souhait de vengeance.

Plus tard, sur son lit de mort, le Commandant des armées vendéennes, Charles de Bonchamps, gracia 5 000 prisonniers républicains. Cette décision fut commémorée par une statue du sculpteur Pierre Jean David, dont le père faisait partie des soldats graciés.

Le sacrifice de ces Vendéens a permis à la Foi de survivre en France.

 

TRADUCTION PAR VINCENT DELANNOY

Leave a Reply

Logged in as Beverly Stevens. Log out?

 

Comments

comments

No Comments

Post A Comment